5 Différences culturelles québécoises

Partir vivre pour une courte ou longue période ailleurs que chez soi confronte toujours l’étranger aux différences culturelles de son pays d’accueil.  Venir étudier à Montréal n’échappe pas à cette règle. En 5 points, voici ce que nous avons retenu comme différences marquantes qui devraient permettre d’être bien préparé.

1- La langue

Le français et l’anglais sont les 2 langues les plus parlées sur l’île de Montréal.  Cependant, comme tout pays francophone qui se respecte, les montréalais se sont réappropriés le français et parlent ce qu’on peut appeler le français québécois. Pas de panique, tu seras facilement compris et tu pourras communiquer en français sans problème. Toutefois, il faut noter quelques nuances dans le langage et c’est toujours sympathique d’utiliser quelques unes des expressions propres au Québec durant une conversation 🙂

Pour en citer quelques unes, tu entendras Breuvage pour dire Boisson, Bonjour pour dire Aurevoir ou encore Bienvenue pour dire De rien. La récurrence du tu à la fin des phrases ou des questions : ça se peux tu ? Le matin ce sera le déjeuner, A midi le dîner et le soir le souper 🙂  

2- La vie sociale

La courtoisie est une valeur chère aux québécois. Tu entendras rarement klaxonner dans la circulation routière et rarement des personnes élever la voix, même dans les lieux publics.

Quand on sort entre amis ou qu’on est invité au restaurant ou pour prendre un verre, vaux mieux avoir de quoi payer sa propre addition car le moment venu, la plupart du temps, chacun paie ce qu’il/elle a consommé.

3- L’organisation et la ponctualité

La ponctualité est la politesse des rois dit -on. Au Québec et notamment à Montréal, cela est valable en toutes circonstances. Pour cette raison, l’élément majeur qui t’aidera à éviter des retards, c’est d’organiser tes déplacements. Pour se faire, les bus et le métro sont les transports en commun les plus utilisés.

Les applications mobiles Google Map, chrono ou la version papier du plan de la STM sont plus que vitales. A noter que les transports sont très ponctuels et cela à 2 ou 3 minutes près. Un retard même léger de ta part et c’est le risque de rater ton bus et en plus de devoir attendre le prochain.

Préparer ses trajets à l’avance en regardant les horaires de bus et parfois les correspondances bus-métro permet vraiment de gagner du temps.

4- Le mode de consommation

Le canada se trouve en Amérique du Nord et qui dit Amérique dit évidemment société de grande consommation. Chaque saison a son lot de célébrations et donc d’attractions dans les magasins. Il faut dès le départ savoir que résister à la tentation des achats impulsifs sera un challenge quotidien.

Faire un budget, tu devras. Notamment si tu es fraîchement arrivé et que tu dois surveiller tes dépenses de près. Cela ne signifie pas ne pas se faire plaisir mais attendre le bon moment pour faire des achats bien réfléchis.

5- Le climat 

Certes considéré comme élément géographique, je dirai qu’il s’agit également d’une différence culturelle dans la manière dont on approche les saisons. Durant le long hiver, ne vous interdisez pas de sortir car il fait -10 ou 20. Les activités ne manquent pas aussi bien en intérieur qu’en extérieur, cependant il faut bien se couvrir. Bien choisir ses vêtements d’hiver permet d’éviter de vilaines grippes. La petite astuce c’est de bien lire les étiquettes et les températures supportées par les bottes ou manteaux avant de les acheter. 

Voilà en 5 points les éléments qui semblent parfois les plus difficiles à appréhender par les nouveaux arrivants et les futurs étudiants internationaux. N’hésitez pas à nous poser d’autres questions sur ce sujet en cas de doute, envoyez nous un message ou un email 🙂

Téclaire

Laisser un commentaire