A la rencontre des étudiants internationaux

Il était une fois… les étudiants internationaux. Dans ce voyage, il n’y a pas qu’une histoire, il y’en a plusieurs. Des vécus différents, des ambitions qui ne se ressemblent pas et pourtant un point commun : cette envie de réussir ses études au Québec. Une à 2 fois par mois, je vous invite à découvrir une ou un étudiant international à travers 5 questions. Des entrevues qui vous aideront peut être à y voir plus clair et si ce n’est pas le cas à vous donner au moins une idée de ce dans quoi vous souhaitez vous lancer 🙂

Pour démarrer cette belle série, embarquement immédiat avec Tatiana Avissoudo, béninoise d’origine qui après son baccalauréat au Sénégal débarque au Canada. Aujourd’hui en fonction en tant qu’agente socio économique, elle achève une maîtrise en ingénierie financière à HEC Montréal, après un passage à l’UQAM de septembre 2011 à avril 2014.

IMG-20180421-WA0007.jpg

One Vision Tour : Qu’est ce que tu aurais aimé savoir avant de venir étudier à Montréal ?

Tatiana Avissoudo: Mon cas est particulier car j’avais déjà quelqu’un sur place, mon grand frère. Je fais donc partie de ceux qui avaient déjà pas mal d’informations sur la vie montréalaise même si on ne peut pas tout savoir.

OVT: Justement, quelle expérience t’as fait te dire : “si j’avais su …” et qu’en as tu retenu ?

T.A : Je dois dire qu’à mes débuts, mon expérience avec les transports publics m’a vraiment marqué. Je me suis d’ailleurs perdue une fois en plein hiver sans téléphone, ni moyen de me retrouver. Heureusement j’ai pu compter sur la gentillesse d’un chauffeur de taxi. Ce que j’en ai retenue : “Jamais sans mon téléphone chargé, mon GPS et la connexion internet qui va avec.

OVT: Que gardes tu en mémoire comme souvenir le plus positif dans ton parcours d’étudiante ?

T.A: La mentalité des professeurs. Ils sont très encourageants et très disponibles. Je me suis vraiment sentie accompagnée. Je dirai qu’il ne faut pas hésiter à aller vers eux et recueillir le maximum d’informations aussi bien sur les études que les perspectives professionnelles. Cela ne peut être qu’à l’avantage de l’étudiant.

OVT: En tant qu’étudiante internationale, la vie associative a aussi son importance étant donné qu’elle permet de rencontrer d’autres étudiants internationaux. Quelles ont été tes expériences les plus marquantes ?

T.A: Mon expérience pour Miss Afrique Montréal et celle pour la pièce de théâtre “Village Caché” à l’UQAM sont les meilleures que j’ai pu expérimenter. J’ai beaucoup appris de ces 2 moments où j’ai rencontré de belles personnes.

OVT: Pour terminer, si tu avais un ou des conseils à donner aux futurs étudiants internationaux, que leur dirais tu ?

TA: Lorsqu’on vient étudier à Montréal, il faut avoir une idée claire de ce qu’on veut faire et surtout de l’ambition. Même si parfois, on peut changer de filière en cours de parcours dès qu’on comprend le système et qu’on a vraiment envie de réussir tout est possible.

Besoin d’éclaircissements pour préparer et mettre sur pied ton projet étudiant sur Montréal ? Contacte nous à One Vision Tour pour une expérience sans stress.

Laisser un commentaire